dimanche 16 février 2014

La fille sauvage

Fantastique. Sauvage. Dur, beau, tragique, historique. Je viens à l'instant de terminer ce roman de Jim Fergus, auteur de l'inoubliable "Mille femmes blanches", et les mots me manquent pour exprimer ce qui m'a touché dans ce texte.

C'est l'histoire romancée d'un groupe d'Apaches du Nouveau-Mexique qui tente de survivre malgré les persécutions des Mexicains et des "Oeil-Blanc", les Nord-américains. Le narrateur de cette histoire, jeune photographe dans les années 30, découvre dans une prison mexicaine une jeune indienne épuisée, mourante, exposée au vu de tous contre argent sonnant et trébuchant. Participant à une expédition dont le but est de ramener un petit mexicain enlevé par les Apaches, il demande l'autorisation de faire soigner la jeune fille, et négocie son sauvetage en proposant d'en faire une monnaie d'échange contre le petit garçon. C'est compter sans la haine viscérale que se portent réciproquement les Indiens et les "Blancs".

Roman d'initiation, roman historique également, il prend parti pour les Apaches persécutés. Mais il n'oublie pas non plus les horreurs commises par ceux-ci soit par vengeance, soit par pure folie sanguinaire.

Ce qui touche le plus dans "La fille sauvage", ce sont les personnages, touchants, perdus au milieu de cette guerre ethnique, tentés par un rapprochement quasi impossible.

Un roman qui transporte, décrivant des coutumes ancestrales indiennes et une période noire de l'histoire nord-américaine.

Magnifique.

- Madame -

Aucun commentaire: